Project Description

Dans la peau de Daho

Pochette

peaudaho

Titres

Cd 1

Beauty and pride

Il ne dira pas

l’été

Encore cette chanson

Mythomane

Sortir ce soir (live)

Week end à Rome

Signé Kiko

Promesses (live)

Tombé pour la France

La ballade d’Edie S.

Chez les yéyé

Et si je m’en vais avant toi (en duo avec F. Hardy)

(qui sera) Demain mieux que moi

Epaule tatoo

Paris le Flore

Duel au soleil

Late night

Epaule tatoo (William Orbit remix)

 

Cd 2

Bleu comme toi

Affaire classée

carribean sea (live)

Stay with me

Des heures hindoues

Don’t forget the nite

Chanson pour caméléon

Saudade

Des attractions désastre

Les voyages immobiles

Comme un igloo

Rue des petits hôtels

Un homme à la mer

Dommage que tu sois mort

Mon manège à moi

Tous les goûts sont dans ma nature (duo avec J. Dutronc)

X amours

Jungle pulse

Le baiser français

Sally go round the roses (avec Comateens)

Sleep (avec Comateens)

 

Cd 3

Au commencement

Les pluies chaudes de l’été

Les bords de Seine

Me manquer (Air remix)

Soudain (live)

L’enfer enfin

Quand tu m’appelles Eden

De bien jolies flammes

Sur mon cou (live)

Le premier jour

Dis lui toi que je t’aime duo avec V. Paradis)

Corps et armes

Le brasier (live)

La baie

Mon amour baiser (duo avec J. Birkin)

San Antonio de la luna

Ouverture (live)

Comme un boomerang (duo avec Dani)

Tu mi delirio

Paroles

Look Here we come

Eyes shining

Like stainless steel spoons

Hey, we’re useless and perfect

The children of the atomic age

Where are your teel high heels

Where are your red ballerines

Where are your white guitars

Where are your shiny cars

You look so sad

Our sadness glows

Our bleeding hearts

Make us look more beautiful

This is a song of beauty and pride

A song of atomic despair

A song of frozen happiness

On our eyes and on our smiles

 

Don’t forget the nite

When the day begin

Don’t forget the nite

Who’s just finished

Don’t forget the day

We’re re just living

When the day begin

Don’t forget the nite

When the day begin

Don’t forget the nite

Who’s just finished

Don’t forget the day

We’re just living

Don’t forget the nite

Lundi indigo, c’est un coeur tout chaud

Puis mardi beige, froide comme neige

Sans prévenir personne on peut

D’un moment à l’autre

D’humeur et de couleur changer

elle peut d’humeur et de couleur changer

Matin rose, midi, tout morose

Aprem bleu perlé, soir euphorisée

Sans en faire des tonnes, elle peut

D’un destin à l’autre

D’humeur et de couleur changer

Elle sait d’humeur et de couleur changer

Vanda rit jaune, Vanda crie

Vanda qui devant toi seul rougit

Vanda verte si tu t’enfuis

Vanda prie en serrant son gri-gri

Toi qui es une grande personne, t’as peur

De jamais ne pouvoir la changer

T’as peur de n’jamais pouvoir la changer

Je t’aurais bien invité

A prendre le thé dehors

Je t’aurais bien invité

Dommage que tu sois mort

Je t’aurais montré le soir

Quand le ciel est vert encore

Quand le sol est déjà noir

Dommage que tu sois mort

J’aurais bien su te parler

De moi et de mon cher corps

De la chaleur des rochers

Comment peut-on être mort ?

Je t’aurais bien invité

A venir perdre le nord mais pas pour l’éternité

Dommage que tu sois mort

Je t’aurais bien invité

Comment peut-on être mort

A venir prendre le thé

Dommage que tu sois mort

Je confesse mon penchant

Un grand faible pour les forts

Et le monde des vivants

Comment peut-on être mort

Certains l’aiment tôt

Certains l’aiment tard

Certains l’aiment chaud

D’autres tartare

Le plaisir n’a pas de mesure

Tous les goûts sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Certains recto

D’autres pétards

Certains verseau

D’autres s’agitent tard

Le plaisir n’a pas de censure

Toutes les tendances sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Certains l’aiment haut

Avec Icare

Certains plumeau

D’autres océdar

Faut pas faire de littérature

Tout est écrit dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Certains auto

Certains motards

Certains métro

D’autres moutard

Le plaisir n’a pas de figure

Toutes les formes sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Certains l’aiment faux

D’autres sans fard

Certains bravo

D’autres bavards

Le plaisir n’est pas la luxure

Tous les goûts sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Certains l’aiment tôt

Certains l’aiment tard

Certains l’aiment chaud

D’autres tartare

Le plaisir n’a pas de mesure

Tous les goûts sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Le plaisir n’a pas de mesure

Tous les goûts sont dans ma nature

Tous les goûts sont dans la nature

Sally go round the roses (Sally go round the pretty roses) bis

Roses they can’t hurt you (roses they can’t hurt you) bis

Sally don’t you go, don’t you go downtown

Sally don’t you go-o, don’t you go downtown

Because the saddest thing in the whole wide world

Is to see your baby with another girl

Sally go round, oh Sally don’t you go

Sally don’t you go, Don’t you go downtown

Oh, don’t you go downtown

Because the saddest thing in the whole wide world

See your baby with another girl

Sally go round the roses (Sally go round the roses)

Sally go round the roses (Sally go round the pretty roses)

They won’t tell your secret (they won’t tell your secret)

They won’t tell your secret, Oh no won’t tell your secret

Sally baby cry, let your hair hang down

Sally baby cry, let your hair hang down

Sit and cry with the door closed

Sit and cry so no one knows

Sally baby cry, let your hair hang down

Sally baby cry, let your hair hang down

Because the saddest thing in the whole wide world

See your baby with another girl

Sally go round the roses

When night falls

And I sleep

Then I can see you

Anytime I want

My love

Throught closed eyes

Down dream’s hall

I can see you

Anytime I want

My love, my love, my love

What ever troubles time may bring

I know It doesn’t mean a thing

You will be always there for me

Walking in silence through my dreams

When night falls

And I sleep

Then I can have you

Anytime I want

My love, my love

De biens jolies flammes éclaboussent minuit

Orange indigo dans tes yeux cernés, l’incendie

C’est le triomphe des cerveaux rétrécis

Sur les trottoirs fous de la haine, l’ennemi

Les sirènes hurlent, les balles sifflent, trop de bruits

Mais nos sanglots couvrent les cris

De biens jolies flammes, assombrissent minuit

Ta plainte restera muette cette nuit

Mon oriflamme, ma vaillante chérie

Migraines affolées nerveuses et trahies

Les sirènes hurlent les balles sifflent à l’infini

Pour nous défendre, j’suis bien trop p’tit

La mort ce soir frappera aveugle et sans merci

Pour tout comprendre, j’suis bien trop p’tit

Une Bien Jolie Flamme, mon astre de minuit

Lumière Lucie auteur de mes jours, de ma nuit

Auteur de mes jours, de ma nuit

Dis lui toi que je t’aime

Ou programme moi sur IBM

Je n’aimerai pas le blesser

J’me rends compte que pour compte nous l’avons laissé

Dis lui toi que je t’aime

Et qu’il se branche sur la FM

Alors il pourra me capter

Ou bien c’est qu’il est complètement dijoncté

Je n’peux pas les yeux dans les yeux

Balancer ça / Il ne me me croirait pas

Je n’veux pas annoncer la couleur

Entre toi et moi

Je vois l’émoi

Quand il comprendra sa douleur

Je n’sais pas

Ce que tu dois

Faire pour être le seul double de moi

Dis lui toi que je t’aime

C’est toujours le même dilemme

Un jour ou toujours qui sait

Combien de mois d’émoi cela va durer

Dis lui toi que je t’aime

Entre l’amour l’amour et la haine

Questions de pleins et de déliés

Qui sait combien de temps cela va durer

Dis lui redis lui quand même

Dédie lui ce poème

C’est le never more jamais à plus jamais

Dis lui toi que je t’aime

Bien sûr on en revient au même

Thème insoluble c’est vrai

C’est toi que j’aime

C’est toi que j’aime

Pour de vrai

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L’amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A pleurer les larmes dingues

D’un corps que je t’avais donné

J’ai sur le bout de la langue

Ton prénom presque effacé

Tordu comme un boomerang

Mon esprit l’a rejeté

De ma mémoire, car la bringue

Et ton amour m’ont épuisé

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L’amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A s’aimer comme des dingues

Comme deux fous à lier.

Sache que ce cœur exsangue

Pourrait un jour s’arrêter

Si, comme un boomerang

Tu ne reviens pas me chercher

Peu à peu je me déglingue

Victime de ta cruauté

Je sens des boums et des bang

Agiter mon cœur blessé

L’amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A t’aimer comme une dingue

Prête pour toi à me damner

Toi qui fait partie du gang

De mes séducteurs passés

Prends garde à ce boomerang

Il pourrait te faire payer

Toutes ces tortures de cinglés

Que tu m’as fait endurer.

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L’amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

C’est une histoire de dingue

Une histoire bête à pleurer

Ma raison vacille et tangue

Elle est prête à chavirer

Sous les coups de boomerangs

De flash-back enchaînés

Et si un jour je me flingue

C’est à toi que je le devrais

Je sens des boums et des bangs

Agiter mon cœur blessé

L’amour comme un boomerang

Me revient des jours passés

A pleurer les larmes dingues

D’un corps que je t’avais donné

Oh Mon amour, mon amour Baiser

Baiser d’amour, baiser tendre, Baiser fou

Oh Mon amour, Mon amour Baiser

Baiser Mouillé, Baiser chaud, Baiser doux

Oh Mon amour, Mon amour Baiser

Baiser brûlant, baiser lent, gros bisous

Baiser doigt, sucer pouce, et puis baiser bouche

Baiser doigt, sucer pouce, puis baiser peau douce

Oh Mon amour, mon amour Baiser

Baiser d’amour, baiser tendre, Baiser fou

Oh Mon amour, Mon amour Baiser

Baiser Mouillé, Baiser chaud, Baiser doux

Baiser cou

Baiser gorge

Baiser sein

Baiser ventre

Baiser rein

Baiser hanche

Baiser cuisse

Baiser tout

Oh Mon amour, mon amour Baiser

Baiser d’amour, baiser tendre, Baiser fou

Oh Mon amour, Mon amour Baiser

Baiser Mouillé,

Baiser chaud, Baiser doux

Oh Mon amour, Mon amour Baiser

Baiser brûlant, baiser long, gros bisous

Baiser doigt, sucer pouce, et puis baiser bouche

Baiser doigt, sucer pouce, puis baiser peau douce

Si pudiera expresarte cómo es de inmenso, en el fondo de mi corazón, mi amor por ti.

Este amor delirante que abrasa mi alma, es pasión que atormenta mi corazón.

Siempre estás conmigo en mi tristeza, estás en mi alegría y en mi sufrir.

Orque en ti se encierra toda mi vida.

Si no estás conmigo, mi bien, no soy feliz.

Es pasión, delirio de estar contigo.

Y yo soy dichoso porque me quieres también